Tranche de vie

Mon rush de Noël 2017 -OU- comment j’ai fait 32 commandes en 11 jours.

Mon rush de Noël

Noël c’est une période folle pour tout le monde. La bouffe, le réveillon, la visite… les cadeaux. Personne ne sait où donner de la tête, on met des « jingles » dans le tapis pis on boit du chocolat chaud en avant du foyer (cliché). Noël, c’est une période folle poussée à l’extrême pour les propriétaires de commerces, les petites entreprises et les artisans de ce monde. C’est LA grosse période de l’année.

reglisse (2)
Réglisse, 8×8 pouces, 2016

Mon rush a commencé début octobre. Il y a toujours une poignée de gens qui s’y prennent beaucoup d’avance pour leurs cadeaux (merci!). De semaine en semaine, mon nombre de commandes sur ma liste de choses à faire augmentait tranquillement. En octobre, j’avais en moyenne toujours 7-9 commandes sur ma liste. J’en faisais une ou deux, puis de nouvelles commandes rentraient. C’était un rythme assez agréable. J’ai atteins 9-11 commandes pendant les deux premières semaines de novembre.

Je notais tout dans mon agenda Pomme F. Il est toujours ouvert sur le coin de mon bureau et ça me permet de toujours voir ce que j’ai à faire. Je me suis fait un genre de petit tableau pour les commandes, que je colle dans mon agenda dans un espace que je n’utiliserais pas sinon. Je donne une lettre à chaque commande, puis je rapporte la lettre des portraits à faire dans ma « to-do list » de la journée. J’ai de la place pour 12 commandes dans le petit tableau.

À partir de la mi-novembre, mon tableau s’est rempli. Je me suis mis à ajouter des « + » dans le bas du tableau, pour me rappeler d’ajouter les nouvelles commandes lorsque je ferai mon nouveau tableau la semaine suivante. Troisième semaine de novembre, quatre « + ». Quatrième semaine de novembre, dix-neuf « + ».

Le Black Friday

L’affaire c’est que c’était le Black Friday vendredi le 24 novembre. J’avais bien un rabais sur le prêt-à-partir dans ma boutique en ligne, mais aucun rabais sur les portraits (une chance!!!!). J’en ai déduit que les gens avaient ajouté leur sélection de portrait dans leur panier d’achats et attendaient au Black Friday pour voir si j’allais avoir un rabais. Donc ils ont pas mal tous commandé la même journée.

À chaque son d’alerte Etsy qui retentissait (Ketching!!), je me précipitais sur mon téléphone pour voir si c’était un portrait d’animal ou si c’était quelque chose de prêt à partir. En matinée, une dame m’a écrit pour me demander si j’avais des disponibilités pour peindre quatorze (14!!!!) portraits. En quête d’un bon défi et d’une histoire à raconter plus tard, j’ai accepté. Puis j’ai mis mes bottes pour me diriger vers le dépanneur du coin pour faire le plein de boissons énergisantes. J’allais en avoir besoin.

paul
Paul, 9×12 pouces, 2017

Aux alentours de 6 h du soir, il s’est passé un événement personnel (je ne peux pas tout vous raconter hein!) qui m’a tenue éloignée de mon téléphone et de mon ordinateur jusqu’au milieu de la nuit. Je n’avais donc aucune idée de ce qui se passait sur Etsy. Quand j’ai regardé mes commandes en cours, j’ai eu le même sentiment qu’on a lorsque l’on veut monter un gros meuble quatre étages plus haut en passant par les escaliers. Je me suis demandé comment j’allais en venir à bout.

Afin de dormir sur mes deux oreilles, j’ai désactivé toutes les fiches de portraits personnalisés. Puis je les ai comptées. J’avais 32 commandes à faire. Trente-deux. Des petits portraits rapides, des plus longs, des grands portraits, des petits, des simples et des complexes. Puis, j’ai compté mes journées. Tout devait être terminé pour le 8 décembre, car la majorité des commandes se rendaient aux États-Unis et elles devaient avoir le temps de se rendre avant Noël. Environ 13 jours. Moins deux jours de Marché de Noël…
Production intensive

J’avais donc 11 jours pour faire 32 commandes. Ça me fait 57 commandes au total depuis le 1er octobre. La stratégie de l’agenda ne fonctionnait plus. Pour arriver à temps, je devais faire en moyenne trois portraits par jour. Je me suis imprimé une version grand format de mon petit tableau avec les portraits numérotés de A à FF parce que l’alphabet n’était pas assez long. Puis je me suis fait mon plan de match dans mon agenda.

agenda 4
La fameuse feuille d’imprimante qui a dictée toutes mes actions pendant 11 jours.

Chaque étape à faire était bien structurée. Je n’avais pas trop le choix en fait. Malheureusement, j’ai pris du retard pendant quelques jours. C’est fatigant physiquement et psychologiquement à la longue. Je me souviens que lors de mes pauses, si je tombais sur une photo d’un chien en parcourant Facebook, je m’imaginais quelles couleurs d’aquarelle utiliser pour le peindre. J’avais besoin de prendre beaucoup de pauses pour me changer les idées, me dégourdir et préserver ma santé mentale. Heureusement, les 14 portraits que la dame m’avait commandés étaient du type de portrait le plus rapide à faire. Il y a une journée où j’ai fini 7 portraits d’un coup et j’ai pu rattraper mon retard.

J’ai eu l’énorme chance de tomber sur des clients exceptionnels. Ils ont tous répondu rapidement à mes questions, à mes demandes de précisions et ont tous approuvés rapidement leurs portraits. Je l’apprécie énormément, car ça aurait facilement pu devenir très difficile à gérer.

Aucune commande n’a été remise en retard. Aucun portrait n’a vu sa qualité souffrir à cause du rush. Je crois que la majorité de mon succès dans cette épreuve est dû à mon organisation. J’ai découpé la tâche à faire en petites étapes et je les ai réparties sur plusieurs journées. Je prenais aussi du temps pour me reposer afin de ne pas virer complètement folle. Je crois que ce que j’ai trouvé le plus dur, c’était d’être en production intensive dans un seul médium, avec des styles qui se ressemblaient beaucoup. Je suis une artiste qui aime beaucoup varier, explorer, m’amuser, expérimenter, et ça m’a énormément manqué.

Je n’ai pas dormi beaucoup et j’ai pleuré deux fois… mais j’ai réussi. Je suis très fière de moi; c’était toute une épreuve à surmonter, mais je suis contente que mon gros meuble soit enfin rendu en haut des escaliers.
En espérant que tout arrive à temps pour Noël.

Le mot de la fin

Chaque année, on voit le temps des fêtes approcher. On a des attentes, mais parfois la situation nous dépasse quand même! J’ai appris beaucoup de mon expérience cette année et je vais faire certaines choses différemment l’année prochaine.

Les portraits d’animaux seront à nouveau disponibles dans ma boutique en février 2018. J’annonce discrètement qu’il y aura un « rabais inversé » à la réouverture; les prix resteront les mêmes pendant deux semaines avant d’augmenter! Je n’ai pas le choix d’augmenter mes prix, car la demande augmente, mais je veux quand même vous donner la chance d’en profiter encore un peu. C’est à surveiller!

D’ici là, je prends des vacances bien méritées!

-SP

*Notez bien qu’aucun des portraits présentés en image dans cet article n’a été réalisé pour Noël, je ne veux pas gâcher la surprise des cadeaux! 😉

Comment avez-vous géré votre rush de Noël?
Avez-vous eu des surprises?
Que prévoyez-vous changer pour l’année prochaine?

1 réflexion au sujet de “Mon rush de Noël 2017 -OU- comment j’ai fait 32 commandes en 11 jours.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s